Fruits de la Passion

Fruits de la Passion

Originaire du Brésil, la liane portant les fruits de la passion fut introduite en Europe au 17e siécle. Les horticulteurs et botanistes, séduits par cette plante, s’efforcérent alors de la faire pousser sous serre.

Mieux Connaître

Malgré leurs efforts, les fruits de la passion (encore nommés « grenadilles »), commercialisés en France, toute l’année, sont importés d’Amérique Latine et d’Afrique. L’épaisse peau pourpre du fruit se ride et brunit à maturité. Ne vous laissez pas rebuter par cet aspect fripé, peu esthétique : la pulpe du fruit de la passion (des graines enveloppées de gelée) posséde un parfum inégalé !

Calendrier de Commercialisation

Les quantités importées sont faibles. Elles proviennent essentiellement du Kenya, du Zimbabwe, du Burundi et d’Afrique du Sud.

Comment Conserver

S’ils sont a peine ridés, les fruits de la passion peuvent se conserver une semaine, à température ambiante. S’ils sont trés murs, stockez-les dans le bas du réfrigérateur mais pas plus de 2 jours.

Comment Préparer

Décalottez le fruit pour prélever sa pulpe a la petite cuillére.

Suggestions d’utilisation

La pulpe du fruit de la passion parfume sorbets et cocktails, salades de fruits, laitages ou crémes diverses…

Histoire

Son appellation serait issue de la pieuse imagination des missionnaires jésuites des Caraibes qui ne reculaient devant aucune méthode pédagogique pour évangéliser les peuples indiens d’Amérique Centrale.

Ces missionnaires voyaient en effet dans la forme de sa fleur un symbole de la passion du Christ : le céur de cette fleur figurant une couronne d’épine, pétales et sépales représentant les apétres, les cinq étamines en référence aux cinq plaies du Christ et le pistil symbolisant les marteaux qui servirent à enfoncer les clous sur la croix.

Originaire du Brésil, le fruit de la passion gagna l’Amerique Centrale, l’Asie, puis l’Afrique et les Antilles. Il fut introduit en Europe en 1629. Horticulteurs et botanistes du XVIIeme et XVIIIeme siècle, séduits par les charmes de la fleur et les trésors gustatifs du fruit, cultivèrent sous serre cette liane vigoureuse et prospere dont il existe aujourd’hui 400 espèces.

Connaissances nutritionnelles

Rafraîchissant et parfumé, avec une saveur à la fois sucrée et bien acidulée, le fruit de la passion s’avère modérament énergètique (62 kcalories aux 100 g).

Il fournit des fibres très abondantes (plus de 7 g aux 100 g), bien tolèrées en dépit de la prèsence de petites graines croquantes dans sa pulpe.

Ses teneurs en vitamine C (28 mg aux 100 g) et en vitamine B3 (2,0 mg), de même qu’en magnesium (30 mg) et en manganaise (0,46 mg), le rendent particulieirement intèressant pour l’équilibre vitaminique et minèral de l’alimentation.